M. Colloghan
Affichage des articles dont le libellé est Grèce. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Grèce. Afficher tous les articles

mercredi 7 décembre 2016

Services publics et Autogestion




IIe Rencontre EuroMed de

l’Économie des travailleur-se-s

Thessalonique - 28-30 octobre 2016

Services publics et autogestion

Intervention de Richard Neuville, Association Autogestion (France) réalisée en castillan (voir ci-dessous)

Au sein de l’association Autogestion, nous pensons qu’il est nécessaire d’avoir une stratégie et un projet émancipateur pour rompre avec le système capitaliste et engager une transition pour reconquérir, développer les biens communs universels et sociaux.

Succès de la IIe rencontre euro-méditerranéenne de l’« Économie des travailleur-se-s » à Thessalonique

Par Benoît Borrits et Richard Neuville1


La deuxième rencontre euro-méditerranéenne de l’« Économie des travailleur-se-s » s'est tenue à Thessalonique, dans les locaux de l'usine autogérée de VioMe du 28 au 30 octobre 2016. Le choix du lieu avait été adopté au consensus au sein du réseau européen au printemps dernier compte tenu du contexte sociopolitique de la Grèce mais également du caractère emblématique et symbolique de l'expérience de cette usine.

mardi 6 décembre 2016

Intervención de Andrés Ruggeri en la apertura del II Encuentro Europeo de la Economía de los Trabajadores

Tesalónica – Grecia – 28/29/30-10-2016

Pensamos la autogestión como una posibilidad de construir una economía de los trabajadores, que se pueda proponer como alternativa al sistema capitalista

Edición: Mario Hernandez
Desgravación: Ana Laura Xiques

El último fin de semana de octubre se realizó en Tesalónica, al norte de Grecia, el Segundo Encuentro Euro-mediterráneo “La economía de los trabajadores y las trabajadoras” en la fábrica recuperada Viome con la presencia de más de 500 participantes de Grecia, Bosnia-Herzegovina, Croacia, Serbia, Turquía, Italia, Francia, España, Reino Unido, Euskadi, Catalunya, Polonia, Rusia y Alemania.
No faltó la presencia latinoamericana con el mencionado Andrés Ruggeri del Programa Facultad Abierta de la Facultad de FF y LL, uno de los organizadores, Hugo Cabrera de la gráfica recuperada “Campichuelo”, Juan Melchor Román de la Coordinadora Nacional de Trabajadores de la Educación (CNTE) de México, Aaron Tauss (Colombia), Silvia Espósito de Argentina (Escuela de Psicología Social “Enrique Pichon Riviere”) y quien esto escribe, Mario Hernandez.

jeudi 13 octobre 2016

Programme de la Seconde rencontre Euroméditerranéenne “L’économie des travailleurs”



28-29-30 octobre 2016
Usine VIOME
Thessalonique, Grèce

Programme

Vendredi 28 Octobre

09:00 | Café

09:30 | Enregistrement des participants et mise en place des appareils de traduction
Les participants sont invités à avoir un appareil de réception radio FM avec des écouteurs et des piles neuves ou une batterie rechargée afin de recevoir les interprétations en grec, anglais et espagnol. De nombreux téléphones portables ont aussi un récepteur FM intégré. Nous vous conseillons donc de vérifier vos téléphones avant de rechercher un récepteur radio.
Ne pas rater cette session !


mercredi 6 juillet 2016

Appel à la participation aux 2e Rencontres euro-méditerranéennes de l’économie des travailleurs



Usine Vio.Me, Thessalonique, Grèce, 28-29-30 octobre 2016

La première rencontre internationale de l’économie des travailleur-ses s’est tenue en 2007 en Argentine. Elle a réuni des travailleurs et des travailleuses d’usines récupérées et des collectifs de travail, des activistes sociaux et politiques, des syndicalistes et des universitaires. Depuis, ces rencontres internationales se tiennent tout les deux ans et  constituent un espace de rencontres, de discussions et de réflexions sur les défis auxquels les travailleur-se-s sont confronté-e-s pour défendre par l’autogestion leurs moyens de subsistance contre les attaques du capitalisme mondialisé.

jeudi 19 mars 2015

Message de solidarité de l'association pour l'autogestion avec VioMe


Solidarity with the workers of VIOME / Solidarité avec les travailleur-se-s de VIOME / Solidaridad con los-las trabajadores-as de VIOME


The signatories, members of the association for the self-management (International committee of the economy of the workers - France) express their total solidarity with the greeks workers of the company VIOME (Thessalonic) in order for them to keep on their experience of labor management. They specifically ask the Greek justice not to question this self-management experience which protects jobs and demonstrates that another economy is possible.
Greetings internationalists,
Paris, March 18th

mercredi 18 mars 2015

Message de solidarité avec les travailleurs de Vio-Me

 Solidarity with the workers of VIOME from Aubenas (France) / Solidarité avec les travailleur-se-s de
VIOME à Aubenas (France)

Rassemblé-e-s à Aubenas (Petite ville du Sud-Est de la France) ce mercredi 18 mars pour la 4e fois en solidarité avec le peuple grec, les participant-e-s adressent leur totale solidarité avec les travailleur-se-s de l'entreprise VIOME (Thessalonique) afin qu’ils/elles puissent poursuivre leur expérience de gestion ouvrière. Ils/elles demandent expressément à la justice grecque de ne pas remettre en cause une expérience autogestionnaire qui a permis de préserver les emplois et de démontrer qu'une autre économie est possible.
Salutations autogestionnaires et internationalistes,
Aubenas, le 18 mars

lundi 16 mars 2015

Solidarité internationale avec les travailleurs de VIOME devant la menace immédiate de la liquidation

Appel des travailleur-se-s de VIO-ME

Les travailleurs de VIOME à Thessalonique, en Grèce, se sont levés contre la pauvreté et le chômage. Ils ont entamé une longue lutte pour l'autogestion de l'usine et ce dans un contexte hostile. Cela fait deux ans qu'ils produisent et commercialisent des produits de nettoyage écologique dans l'usine occupée, ce qui leur garanti un revenu modeste pour leur famille. Ils ont travaillé dans des conditions d'égalité les uns par rapport aux autres, prenant les décisions collectivement en assemblée. Ce faisant, ils ont reçu une grande vague de solidarité en la Grèce mais aussi de l'étranger, convertissant leur lutte en une lutte emblématique pour la dignité humaine en Grèce en temps de crise.

mardi 17 février 2015

« Le soleil est de retour en Grèce, un soleil d'espoir »

Par Richard Neuville

La victoire de Syriza, saluée dans toute l'Europe et au-delà, a eu une résonance toute particulière dans l’État espagnol. Tout un symbole, la présence de Pablo Iglesias, aux cotés d’Alexis Tsipras, lors du meeting de clôture de la campagne le 22 janvier à Athènes, ou celles moins médiatisées de Cayo Laro, leader d’Izquierda Unida et d’Ada Colau, candidate de Guanyem à la mairie de Barcelone1. La veille, le Chef de gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, avait également effectué le déplacement à Athènes pour soutenir Antoni Samaras, 1er Ministre grec sortant. La classe politique et les hors « caste » de l’État espagnol se seront donc engagés pleinement dans la campagne électorale grecque, à l'exception du Psoe, qui pour des raisons évidentes, ne pouvait parrainer l'effondrement du Pasok. C’était bien la perspective des élections générales à la fin de l’année dans l’État espagnol qui étaient en point de mire.

vendredi 14 juin 2013

Non au retour de la dictature en Grèce

Nous, citoyens d’Europe et d’ailleurs, appelons tous nos concitoyens à soutenir la grève générale des travailleurs et des journalistes grecs.

Par ETIENNE BALIBAR, philosophe, et 47 autres signataires
Au moment où le FMI reconnaît à demi-mots que les privatisations et restructurations imposées par la Troïka en échange des prêts supposés réduire la dette souveraine grecque conduisaient en fait le pays à la ruine, la même Troïka – dont font également partie la Commission Européenne et la BCE – est venue à Athènes renouveler ses exigences. Elle l’a fait en des termes tels que le gouvernement grec a décidé de précipiter l’asservissement de la Grèce à la dictature néo-libérale de l’intérieur et de l’extérieur.

mardi 28 mai 2013

Alter Sommet d'Athènes : manifeste des peuples


Nos revendications communes et urgentes pour une Europe démocratique, sociale, écologique et féministe :
 Mettons un terme à l’austérité. Et exigeons une véritable démocratie !
L’Europe est au bord du gouffre. Les politiques d’austérité ruinent les peuples, menacent la démocratie et démantèlent notre modèle social. Les inégalités croissantes sapent la cohésion sociale. La crise écologique s’accroît et de graves crises humanitaires frappent les pays les plus touchés. Les femmes et les jeunes sont frappés de plein fouet. Des méthodes de plus en plus autoritaires sont appliquées par une oligarchie européenne pour maintenir un système néolibéral en faillite, malgré les résistances et protestations populaires. La démocratie et la paix sont menacées ; Le nationalisme, ainsi que les discriminations religieuses, racistes, homophobes ou sexistes se développent à mesure que la crise s'approfondit chaque jour davantage. L’existence même de l’Union européenne est menacée par des politiques qui mettent à mal la solidarité entre les peuples.

vendredi 26 avril 2013

Rencontre méditerranéenne contre la dictature de la dette pour la souveraineté populaire

A l'initiative de RAID Tunisie et du Front Populaire, une rencontre  internationale s'est tenu les 23 et 24 mars 2012 à Tunis (le week-end précédent le FSM). Elle a réuni une vingtaine de délégations de 13 pays du Bassin méditerranéen et au-delà.

Le 23 après-midi, plusieurs exposés et débats ont traité de la situation de la dette dans le Bassin méditerranéen et leurs conséquences avec une analyse plus poussée sur la situation pour les pays les plus concernés, d’une part au Sud,  en Tunisie et en Egypte, d'autre part au Nord, dans l'Etat espagnol, en Grèce et au Portugal.

Le manifeste final de la rencontre méditerranéenne de Tunis contre la dette

AG Front popul. 233 1Réunis à Tunis du 23 au 24 mars 2013, à l’appel du Front Populaire, nous, représentants de partis politiques progressistes de la région méditerranée, avons adopté la résolution suivante.[1]

1- Depuis plus d’un quart de siècle, la mondialisation capitaliste néolibérale n’a cessé d’étendre sa domination sur la planète toute entière. Les processus qu’elle met en œuvre accélèrent la marchandisation du monde au profit d’une minorité et confisquent la citoyenneté et la souveraineté des peuples et des Etats. Ils aggravent l’insécurité économique et les inégalités sociales au Nord et au Sud et creusent davantage le fossé qui sépare les pays riches et les pays dits pauvres.

dimanche 13 janvier 2013

Alter Summit : En route pour Athènes...


Présents sur place avec nos jambes et nos têtes, ou connectés à distance avec nos cœurs et nos rêves, nous serons toutes et tous parties prenantes de l’Altersummit, le sommet alternatif des mouvements sociaux européens qui se tiendra à Athènes les 7 et 8 juin 2013.

mercredi 25 juillet 2012

Vers la gestion ouvrière dans l'usine Viomijanikí Metaleftikí à Thessalonique





 « Vous ne le pouvez pas ? Nous, nous le pouvons ! »

Avec ce slogan « ΔΕΝ ΜΠΟΡΕΙΤΕ ΕΣΕΙΣ?  ΜΠΟΡΟΥΜΕ ΕΜΕΙΣ! », les ouvriers d’une entreprise grecque (à Thessalonique) se préparent à organiser la production après que 98 % des travailleurs aient voté en assemblée générale en faveur de l’autogestion de l’usine.

lundi 21 mai 2012

SYRIZA ou la percée magistrale d’une expérience unitaire unique et originale


de Yorgos Mitralias

Dans cet article Yorgos Mitralias, membre du comité grec contre la dette, revient avec sa clarté d’analyse habituelle sur la forte percée de ce parti de la gauche radicale Syriza, dont la composition n'est pas tout à fait celle que nous donnent les médias français et autres commentateurs.

mercredi 15 février 2012

Grèce : Les Travailleurs d’Eleftherotypia sont de retour avec leur propre journal !

"Ci-dessous la traduction en francais de la "Tribune Libre" de Moissis Litsis, dirigeant du mouvement gréviste des 800 travailleurs et travailleuses du grand quotidien grec Eleftherotypia (liberte de la presse) qui vient de faire ce matin un énorme pas en avant avec la parution du journal autogéré Elefthrotypia de ses Travailleurs. Inutile de vous dire combien importante est la solidarite active au combat des travailleurs de ce journal grec. En effet, une telle expérience autogestionnaire dans la Grèce actuelle de la crise cataclysmique sociale, économique et politique, constitue un exemple tangible et très visible de ce que doit être fait partout ailleurs pour débloquer une situation qui a deja atteint les limites des luttes défensives les plus radicales".
Yorgos Mitralias



par Moissis Litsis*
Ça y est ! C’est fait! Les travailleurs d’Eleftherotypia, un des plus grands et plus prestigieux quotidiens grecs, vont de l’avant dans la grande entreprise de l’édition de leur propre journal « Les Travailleurs à Eleftherotypia » !