M. Colloghan
Affichage des articles dont le libellé est Emancipations. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Emancipations. Afficher tous les articles

samedi 28 janvier 2017

Séminaire de réflexion et de débat : Autogestion et processus révolutionnaires


Le Réseau AAAEF (Alternatives, Autogestion, Altermondialisme, Écologie, Féminisme)

« L'autogestion et les processus révolutionnaires de notre temps : Le cas des révolutions indo-afro-latino-américaines et des révolutions arabes »

jeudi 13 octobre 2016

Programme de la Seconde rencontre Euroméditerranéenne “L’économie des travailleurs”



28-29-30 octobre 2016
Usine VIOME
Thessalonique, Grèce

Programme

Vendredi 28 Octobre

09:00 | Café

09:30 | Enregistrement des participants et mise en place des appareils de traduction
Les participants sont invités à avoir un appareil de réception radio FM avec des écouteurs et des piles neuves ou une batterie rechargée afin de recevoir les interprétations en grec, anglais et espagnol. De nombreux téléphones portables ont aussi un récepteur FM intégré. Nous vous conseillons donc de vérifier vos téléphones avant de rechercher un récepteur radio.
Ne pas rater cette session !


samedi 5 mars 2016

Les défis démocratiques de la transition écologique et énergétique

Par Richard Neuville

Dans sa critique du déficit démocratique du système parlementaire, André Gorz pointait avec clairvoyance l’écueil du bureaucratisme qui ne pourra être évité que par un éco-socialisme efficace et réaliste reposant sur des réformes révolutionnaires graduelles. Il mettait également en exergue les limites de la démocratie parlementaire et estimait que si : « Le suffrage donne le droit de gouverner, il n’en donne pas le pouvoir » (Gorz, 1975: 72). Pourtant la mystification du concept de démocratie indirecte tend à se perpétuer en déniant tout exercice de pouvoir populaire sur l’organisation de la société, en ne laissant aux citoyen-ne-s que la possibilité de désigner leurs représentant-e-s tous les cinq ans. Ainsi, les intérêts suprêmes de l’Etat capitaliste sont bien préservés (Munster, 2008).

dimanche 7 février 2016

“No se puede transformar la realidad radicalmente solo desde una lógica institucional”



Entrevista a Franck Gaudichaud, investigador y docente, editor del libro “América Latina. Emancipaciones en construcción”

Resumen, Chile


A fines del 2015, el investigador y docente Franck Gaudichaud publicó en Chile el libro “América Latina. Emancipaciones en construcción”

(http://americaenmovimiento.cl/america-latina/), el cual consiste en una compilación de textos de distintos autores, respecto al devenir de diversas iniciativas políticas desarrolladas en nuestro continente. Venezuela, Colombia, Chile, Argentina, Ecuador, Uruguay, México, Brasil y Bolivia están presentes a partir de estos relatos, introducidos por un estudio general del compilador. A partir de la lectura de esta obra, Resumen conversó con él y aquí está el registro.

jeudi 12 novembre 2015

Un volcan d’émancipations en construction



Richard Neuville

Ce texte est l’introduction du chapitre « Amérique indo-afro-latine » (p. 92 à 414) de l’Encyclopédie internationale de l’autogestion, Syllepse / Association pour l’autogestion, novembre 2015, 2 368 p.
http://alterautogestion.blogspot.fr/2015/11/parution-imminente-de-lencyclopedie.html

L’Amérique indo-afro-latine a longtemps été un terreau fertile pour les expériences révolutionnaires. Depuis une vingtaine d’années, en réaction aux ravages des politiques néolibérales résultant du consensus de Washington, elle est probablement devenue le principal foyer de résistance à la mondialisation capitaliste et à l’hégémonie de l’Empire. La richesse et la diversité de ces expériences permettent de qualifier le sous-continent de véritable laboratoire social. Elle apparaît comme une « zone de tempêtes » du système-monde capitaliste (Gaudichaud, 2013).

samedi 7 novembre 2015

América Latina. Emancipaciones en construcción



Paru initialement en français aux éditions Syllepse (2013) sous le titre "Amériques Latines : Emancipations en construction", le livre avait été publié en castillan en Equateur (2014), à présent une nouvelle version enrichie sort au Chili.

América Latina. Emancipaciones en construcción, Franck Gaudichaud (ed.), Santiago, Editorial América en Movimiento y Tiempo robado editoras, 2015, 212 págs.

Esta publicación es el resultado de un trabajo conjunto entre la editorial América en Movimiento y Tiempo robado editoras. El libro compilado y editado por Franck Gaudichaud es a su vez un trabajo colectivo que reúne una serie de artículos sobre experiencias emancipatorias recientes de nuestra América Latina. Pensado como “un incentivo para la discusión y también para la acción”, como “un mosaico de praxis-saberes-accionares: algunas desde lo institucional y gubernamental (Bolivia, Venezuela), otras desde lo productivo y las fábricas recuperadas, mirando también las luchas de mujeres en México, de los sin techo en Uruguay, indígenas en Bolivia y en Oaxaca, de los pobladores en Chile”, etc.

¿Fin de ciclo? Los movimientos populares, la crisis de los “progresismos” gubernamentales y las alternativas ecosocialistas



Por Franck Gaudichaud

Revista Memoria – México

A más de 40 años del golpe de Estado que derrotó a la vía chilena al socialismo y a 30 años de la fundación del mayor movimiento social del continente, el Movimiento de trabajadores rurales sin tierra (MST) de Brasil; a 20 años del grito zapatista ¡Ya basta! en Chiapas en contra del neoliberalismo y del Tratado de Libre Comercio de América del Norte (TLCAN) y a más de 15 años de la victoria electoral de Hugo Chávez en Venezuela (y transcurridos más de dos años desde su muerte), los pueblos indo-afro-nuestroamericanos y sus tentativas de construcción de gramáticas emancipadoras parecen encontrarse en un nuevo punto de inflexión. Un ciclo de mediana duración, social, político y económico parece agotarse paulatinamente, aunque de manera no uniforme, ni para nada lineal. Con sus avances reales (pero relativos), sus dificultades e importantes limitaciones, las experiencias de los diferentes y muy variados gobiernos “progresistas” de la región, sean procesos meramente de centro-izquierda, social-liberales, o -al contrario- nacional-populares más radicales, que se reclamen anti-imperialistas o se descalifiquen en los medios conservadores como “populistas”, sean revoluciones bolivarianas, ando-amazónicas o “ciudadanas” o simples recambios institucionales hacia el progresismo, estos procesos políticos parecen topar ante grandes problemáticas endógenas, fuertes poderes fácticos conservadores (nacionales como también globales) y no pocas indefiniciones o dilemas estratégicos no resueltos.

vendredi 6 novembre 2015

Parution de l'Encyclopédie internationale de l'autogestion

AUTOGESTION,

L'Encyclopédie 

internationale

Un livre électronique composé de 2368 pages et de 300 entrées couvrant les 5 continents et 35 pays, sur une période allant de 1848 à aujourd'hui et rédigé par 150 auteur(e)s de plusieurs pays.


Cette Encyclopédie internationale de l’autogestion convoque et conjugue la Commune de Paris, la Révolution russe, l’Espagne libertaire de 1936, la Yougoslavie titiste, la Hongrie des conseils ouvriers, l’Algérie de l’indépendance, la Tchécoslovaquie du Printemps, la Pologne de Solidarnosc, la France de Lip, les utopies nord-américaines, les Poder Popular chilien et portugais, le Black Power, Porto Alegre, les révolutions arabes,

jeudi 11 juin 2015

Journée Zapatiste Samedi 20 juin à Montreuil

JOURNEE ZAPATISTE

Journée organisée avec le soutien du Centre d'Études sur les Médias, les Technologies et l’Internationalisation Cemti, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis.

PAROLE/ACTION TRANSFORMATRICE

UN AUTRE MONDE EXISTE DÉJÀ DANS LES COMMUNAUTÉS ZAPATISTES

LIEU ET DATE : La Parole Errante, Montreuil (Paris), samedi 20 juin 2015

mardi 22 juillet 2014

A CRISE GLOBALE, PROJET ALTERNATIF !


Crise du capitalisme : une contribution au débat de Bruno Della Sudda, Arthur Leduc et Romain Testoris* 
Après la promesse de l'inversion de la courbe du chômage, voici venu le temps du « retournement ».
Au-delà du caractère à la fois pathétique et révoltant du propos présidentiel, c'est l'occasion de revenir sur la crise que nous traversons.

1 Pour celles et ceux qui subissent de plein fouet le chômage de masse et la précarité galopante de l'emploi, les femmes, les jeunes et les hommes/femmes issu-e-s des immigrations plus que les autres, cette crise est d'abord une crise économique et sociale aux conséquences désastreuses.

dimanche 22 juin 2014

Etat espagnol : Crise de régime et traduction politique d’une accumulation de forces

Par Richard Neuville

Pour de nombreux observateurs, les résultats des élections européennes du 25 mai dans l’Etat espagnol ont constitué une « surprise » de taille et ont sensiblement modifié la donne politique dans ce pays. Mais, n’auraient-ils pas surtout traduit, d’une part, une crise de régime profonde et perceptible depuis plusieurs années et, d’autre part, une accumulation de forces résultant d’un nouveau cycle de luttes initié par le mouvement des indigné-e-s en mai 2011 (15-M) ? Cette crise de régime s’est notamment cristallisée, au lendemain de l’élection, avec l’abdication du Roi Juan Carlos au profit du dauphin Felipe. La décision du monarque a entraîné de fortes mobilisations spontanées dans l’ensemble du pays pour revendiquer un référendum et un processus constituant en vue de l’instauration d’une IIIe République même, si une fois encore, la « caste » politique est restée sourde et a entériné la décision le 11 juin au parlement.

jeudi 29 mai 2014

Débats sur une stratégie altermondialiste en Amérique latine. Première partie: La situation globale

Le livre Une stratégie altermondialiste, paru aux Editions La Découverte, en 2011, a été traduit en espagnol et édité, en avril 2012, par les Editions Trilce à Montevideo, les Editions Lom à Santiago, les Editions Le monde diplo/Capital intellectual à Buenos Aires, Les Editions La Carreta à Bogota et Medellin.  A l’occasion de la sortie des éditions en espagnol du livre, les auteurs Gustave Massiah et Elise Massiah ont été invités, en mai et juin 2012, à Buenos Aires, Montevideo, Santiago du Chili, Bogota, pour présenter le livre et participer à diverses manifestations.

Les visites ont été programmées par les éditeurs et différents mouvements. Ils ont rencontré des mouvements sociaux et citoyens, des universitaires, des étudiants et des lycéens, des responsables politiques, des journalistes, des écrivains et des artistes.Contretemps propose de publier ce texte qui rend compte de ce voyage et des discussions auxquelles il a donné lieu en quatre volets.  Nous publions ici la première partie qui propose de brefs éléments de réflexion sur la région et sur les quatre pays. Nous publierons par la suite le résumé des discussions suscitées dans les débats avec les mouvements dans les quatre pays.

mercredi 25 septembre 2013

Uruguay : Quatre décennies de lutte des « sans terre urbains »

Cet article a été publié dans "Amériques latines : émancipations en construction", coordonné par Franck Gaudichaud, Syllepse, janvier 2013.

Auteur Richard Neuville

La ville n’est pas un amoncellement d’habitations. Bien que tous les êtres humains aient besoin d’un toit, la ville se construit en collectif et de mode coopératif. L’expérience uruguayenne de construction de logements par aide mutuelle est une référence mondiale, notamment parce qu’elle va beaucoup plus loin que le toit (Raúl Zibechi 2011).

En Uruguay, l’Etat n’a eu de cesse de privilégier les intérêts capitalistes de la bourgeoisie nationale par l’accumulation foncière et pour la construction de logements. L’absence de politiques volontaristes oeuvrant pour un accès au logement pour tous est patente. Dans un pays où le mouvement coopératif est présent dans tous les secteurs de l’économie et où le mouvement ouvrier a été largement influencé par les courants classistes, l’émergence à la fin des années 60 d’un puissant mouvement de coopératives de logement a permis de conquérir un cadre légal favorable. Les luttes des ”Sans terre urbains” sont l’expression d’une des particularités les plus intéressantes du mouvement populaire en Amérique latine.

mardi 17 septembre 2013

Les éditions Repas ont 10 ans



C'est en 2003 que paraissait le premier volume de la collection « Pratiques utopiques » des éditions Repas. Dix ans plus tard : 12 témoignages ont été publiés et le premier livre édité sera bientôt réédité dans une version actualisée et augmentée.
C'est en effet en juin 2003 que la première édition de Moutons rebelles qui raconte l'histoire de l'entreprise Ardelaine a été publiée. Depuis, beaucoup de nouvelles choses se sont passées à Saint-Pierreville dans cette entreprise coopérative toujours dynamique et innovante. C'est ce que racontera dans deux chapitres supplémentaires Béatrice Barras lors de la réédition prochaine de l'ouvrage qui couvrira ainsi l'histoire d'Ardelaine depuis sa « préhistoire » dans les années 1970 jusqu'à 2013 !

lundi 9 septembre 2013

Chili 1970-1973 : parution de deux ouvrages de Franck Gaudichaud

Venceremos !
Analyses et documents sur le pouvoir populaire au Chili (1970-1973)

Editions Syllepse, Collection "Coyoacán"
Auteur: Gaudichaud Franck
Pages : 192 pages / 10 €
Présentation

Il y a quarante ans, le putsch militaire mettait un terme à trois années d’une expérience sans précédent. Pour la bourgeoisie chilienne comme pour les dirigeants des États-Unis, il fallait briser le rêve de Salvador Allende et de l’Unité populaire avant qu’il ne soit trop tard. Avant que le pouvoir populaire ne se développe encore plus...

mercredi 24 juillet 2013

Argentine : des Cahiers pour l’Autogestion - Cuadernos para la Autogestión

L'université de Buenos Aires (UBA) effectue un travail important en direction des entreprises récupérées par les travailleurs (ERT) depuis 2002 et les organisations populaires. Outre, les trois enquêtes pluridisciplinaires menées en 2002, 2004 et 2010 dans le cadre du Programme Faculté ouverte (dont les deux dernières ont fait l’objet de synthèses en français - cf. ce site[1] et celui de l’Association pour l’autogestion[2]), un véritable d'accompagnement des ERT a été engagé avec notamment un universitaire très impliqué, Andrés Ruggeri[3]. Ce programme d’extension universitaire s’est fixé comme objectif d’apporter un soutien au mouvement de récupération d’entreprises en combinant les activités de recherche et l’élaboration d’outils. La publication de ces huit cahiers s'inscrit dans ce travail d'échanges entre le monde universitaire, les travailleurs et les ERT. Il s'agit d'outils très intéressants appropriables par les équipes de travailleurs de ces entreprises qui les renforcent dans leur lutte quotidienne.

lundi 21 janvier 2013

Des liens qui libèrent...


Si comme nous rappelle Franck Gaudichaud « la région n’a pas pour autant connu d’expérience révolutionnaire au sens d’une rupture avec les structures sociales du capitalisme périphérique », les nombreuses mobilisations, les expérimentations sociales, y compris dans leurs versants institutionnels, les affrontements partiels avec la logique marchande du capital secouent l’ensemble du sous-continent.