M. Colloghan
Affichage des articles dont le libellé est Démocratie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Démocratie. Afficher tous les articles

lundi 16 mai 2016

Perspectives autogestionnaires des mouvements sociaux en cours




Préambule du Rapport d’activité de l’Association Autogestion

Le contexte social et politique inédit en France ne peut que nous réjouir. Celui d’un mouvement social, le plus important depuis 2010, pour le retrait d’un projet de loi du travail qui constitue une régression sociale sans précédent pour la classe ouvrière et celui d’une insurrection citoyenne à travers le mouvement Nuit Debout, qui a essaimé dans plus de deux cents villes du territoire.

samedi 30 avril 2016

Services publics et Autogestion



L’illustration avec la transition écologique et énergétique

La convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics prépare des assises locales et nationales avec la perspective de rédiger un « Manifeste pour le Service Public du XXIe siècle » fin 2016. En vue de contribuer à ce travail d’élaboration, ce texte se veut une première contribution au débat : généraliste pour la première partie et vue sous l’angle de la transition écologique et énergétique pour la deuxième partie.

samedi 16 avril 2016

Nuit debout, Place de la République



Benoît Borrits

Près de deux semaines après le lancement de Nuit debout, le mouvement semble prendre racine, s’inscrire dans le temps et se démultiplier. En toile de fond, la revendication du retrait de la loi Travail, retrait souhaité par une majorité de citoyen-nes. Cette société, rongée par le chômage et la précarité, a les plus grandes difficultés à se mobiliser dans des grèves et à s’opposer à une classe politique majoritairement acquise à la « réforme ». D’où ce mouvement de citoyen-nes décidé-es à apparaître en pleine lumière et qui pose d’office la perspective d’une vraie démocratie. 

lundi 21 mars 2016

Quelques réflexions, autocritiques et propositions sur le processus de changement en Bolivie



par Pablo Solón   (*)

Que s'est il passé ? Comment en sommes nous arrivés là ?  Qu'est il arrivé avec le processus de changement qui il y a plus de 15 ans conquit sa première victoire avec la guerre pour l'eau ? Pourquoi un conglomérat de mouvements qui voulaient changer la Bolivie finirent piégés par un référendum pour que deux personnes puissent être rééligibles en 2019 ?


lundi 7 mars 2016

L’élection présidentielle est-elle compatible avec la démocratie ?

LE RESEAU POUR L'AUTOGESTION, LES ALTERNATIVES, L'ALTERMONDIALISME, L'ECOLOGIE ET LE FEMINISME
vous invite à participer à une réunion publique sur le thème  
L’élection présidentielle est-elle compatible avec la démocratie ?
RENDEZ-VOUS LE 2 AVRIL à 14H  
à l’AGECA, 177 rue De Charonne -75011 Paris (métro Alexandre Dumas)

samedi 5 mars 2016

Les défis démocratiques de la transition écologique et énergétique

Par Richard Neuville

Dans sa critique du déficit démocratique du système parlementaire, André Gorz pointait avec clairvoyance l’écueil du bureaucratisme qui ne pourra être évité que par un éco-socialisme efficace et réaliste reposant sur des réformes révolutionnaires graduelles. Il mettait également en exergue les limites de la démocratie parlementaire et estimait que si : « Le suffrage donne le droit de gouverner, il n’en donne pas le pouvoir » (Gorz, 1975: 72). Pourtant la mystification du concept de démocratie indirecte tend à se perpétuer en déniant tout exercice de pouvoir populaire sur l’organisation de la société, en ne laissant aux citoyen-ne-s que la possibilité de désigner leurs représentant-e-s tous les cinq ans. Ainsi, les intérêts suprêmes de l’Etat capitaliste sont bien préservés (Munster, 2008).

samedi 20 février 2016

Construire le Buen Vivir-Sumak Kawsay



Par Alberto Acosta *
(Traduction Richard Neuville) 

En partant d’une critique rénovée de l’idée de développement, l’Amérique latine a engagé un processus intéressant pour renouer avec ses origines. D’un coté, elle maintient et récupère une tradition historique de critiques et de questionnements sur le développement, mais élaborés et présentés depuis longtemps, ces réflexions n’ont pas été actualisées et ont été menacées par l’oubli. De l’autre, de nouvelles conceptions émergent, elles émanent des peuples autochtones et des nationalités ancestrales de l’Abya Yala et se complètent avec des apports provenant d’autres régions de la Terre.

dimanche 7 février 2016

Saillans, une enclave démocratique ?

Alixe Poncelin *

Depuis mars 2014, une liste collégiale gouverne la commune de Saillans, dans la Drome.

Origine de la liste collégiale
Au début des années 2010, le village de Saillans a connu une forte mobilisation contre l’installation d’un supermarché sur son territoire.
La communauté de communes avait prévu de vendre à prix coûtant un des terrains viabilisés de la zone d’activités commerciales pour la construction d’une supérette – en contradiction avec l’objectif d’aide à l’installation d’artisans. Les habitants et les touristes se sont donc mobilisés au sein d’un collectif, comptant jusqu’à mille adhérents, et la supérette n’a jamais vu le jour.

mardi 26 mai 2015

Confirmation de Podemos aux élections régionales et municipales dans l'Etat espagnol



Quelques éléments relatifs aux résultats des élections régionales et municipales du 24 mai dans l’Etat espagnol :


Tout d’abord, il est important de distinguer les résultats des autonomies de ceux des municipales. En effet, Podemos a tout misé sur les régionales et n’était présent aux municipales que dans certaines grandes villes. 


mardi 22 juillet 2014

A CRISE GLOBALE, PROJET ALTERNATIF !


Crise du capitalisme : une contribution au débat de Bruno Della Sudda, Arthur Leduc et Romain Testoris* 
Après la promesse de l'inversion de la courbe du chômage, voici venu le temps du « retournement ».
Au-delà du caractère à la fois pathétique et révoltant du propos présidentiel, c'est l'occasion de revenir sur la crise que nous traversons.

1 Pour celles et ceux qui subissent de plein fouet le chômage de masse et la précarité galopante de l'emploi, les femmes, les jeunes et les hommes/femmes issu-e-s des immigrations plus que les autres, cette crise est d'abord une crise économique et sociale aux conséquences désastreuses.

dimanche 22 juin 2014

Etat espagnol : Crise de régime et traduction politique d’une accumulation de forces

Par Richard Neuville

Pour de nombreux observateurs, les résultats des élections européennes du 25 mai dans l’Etat espagnol ont constitué une « surprise » de taille et ont sensiblement modifié la donne politique dans ce pays. Mais, n’auraient-ils pas surtout traduit, d’une part, une crise de régime profonde et perceptible depuis plusieurs années et, d’autre part, une accumulation de forces résultant d’un nouveau cycle de luttes initié par le mouvement des indigné-e-s en mai 2011 (15-M) ? Cette crise de régime s’est notamment cristallisée, au lendemain de l’élection, avec l’abdication du Roi Juan Carlos au profit du dauphin Felipe. La décision du monarque a entraîné de fortes mobilisations spontanées dans l’ensemble du pays pour revendiquer un référendum et un processus constituant en vue de l’instauration d’une IIIe République même, si une fois encore, la « caste » politique est restée sourde et a entériné la décision le 11 juin au parlement.

jeudi 29 mai 2014

Débats sur une stratégie altermondialiste en Amérique latine. Première partie: La situation globale

Le livre Une stratégie altermondialiste, paru aux Editions La Découverte, en 2011, a été traduit en espagnol et édité, en avril 2012, par les Editions Trilce à Montevideo, les Editions Lom à Santiago, les Editions Le monde diplo/Capital intellectual à Buenos Aires, Les Editions La Carreta à Bogota et Medellin.  A l’occasion de la sortie des éditions en espagnol du livre, les auteurs Gustave Massiah et Elise Massiah ont été invités, en mai et juin 2012, à Buenos Aires, Montevideo, Santiago du Chili, Bogota, pour présenter le livre et participer à diverses manifestations.

Les visites ont été programmées par les éditeurs et différents mouvements. Ils ont rencontré des mouvements sociaux et citoyens, des universitaires, des étudiants et des lycéens, des responsables politiques, des journalistes, des écrivains et des artistes.Contretemps propose de publier ce texte qui rend compte de ce voyage et des discussions auxquelles il a donné lieu en quatre volets.  Nous publions ici la première partie qui propose de brefs éléments de réflexion sur la région et sur les quatre pays. Nous publierons par la suite le résumé des discussions suscitées dans les débats avec les mouvements dans les quatre pays.

mercredi 21 mai 2014

Accord transatlantique : la mobilisation se poursuit pour la démocratie et la transparence







Communiqué de presse

Paris, le 21 Mai 2014

À l'occasion du 5e round de négociations du traité transatlantique, une coalition européenne d'organisations de la société civile rejette le processus de négociation de l'accord de libre-échange entre les États-Unis et l'Union européenne.

Alors que le 5ème cycle de négociations de l'accord transatlantique se poursuit jusqu'au vendredi 23 mai à Arlington (États-Unis), une coalition de plus de 120 groupes -dont le collectif national Stop TAFTA- publie aujourd'hui une déclaration commune. Ces groupes de défense de l'environnement ou des consommateurs, mouvements sociaux, organisations de défense des droits et de la démocratie, syndicats... s'opposent à un agenda qu'ils jugent défini par les seuls intérêts des multinationales.

samedi 27 juillet 2013

Venezuela : "Honnêteté, efficacité et innovation révolutionnaire, c’est ce que nous réalisons" Temir Porras

Nous publions cette interview de Temir Porras* qu'il a accordée à la télévision vénézuélienne (Venezolana de Televisión), au cours de laquelle, il a dressé un panorama de la situation économique vénézuélienne.

25 juillet 2013 - «Au cours de ces 100 premiers jours de gouvernement, le président Maduro a poursuivi l'héritage du Commandant Hugo Chávez qu’incarne le peuple», souligne Temir Porras, le président de la Banque de développement économique et social (BANDES).

samedi 22 juin 2013

« La transition énergétique : quelles énergies pour répondre à quels besoins, sous le contrôle de qui ? »

Intervention dans l'atelier "Transition énergétique" de Richard Neuville* pour Les Alternatifs aux Journées d’étude de la Gauche Anticapitaliste les 25 et 26 mai 2013 : L’écosocialisme

Dans le temps imparti, je limiterai mon propos à deux aspects :
1. La place singulière du nucléaire en France ;
2. Les enjeux et les défis démocratiques de la transition énergétique.

Mais tout d’abord, je préciserai que, pour les Alternatifs, la transition énergétique est indissociable de la transition écologique et du projet de société que nous souhaitons construire, donc dans une perspective de rupture avec le capitalisme et le productivisme.

lundi 17 juin 2013

Accord transatlantique : fin de l’exception démocratique


Les ministres européens du commerce ont donné mandat à la commission européenne pour négocier un partenariat avec les États-Unis, portant sur le libre-échange des biens, des services des capitaux, et surtout sur la suppression des normes et réglementations qui porteraient préjudice au commerce et à l’investissement des entreprises. La France a porté le principe de l’exception culturelle, qui pour l’instant et de manière très confuse, se trouve exclue des négociations, avec possibilité de rouvrir le dossier. Le processus est donc lancé.

lundi 10 juin 2013

Vandoncourt, un village autogéré depuis 1971 : démocratie participative-délibérative & contrôle populaire

A quelques mois des élections municipales en France, nous publions deux articles sur l'expérience de Vandoncourt (Doubs), dont pourrait s'inspirer des équipes municipales et les listes qui tentent de promouvoir la démocratie active : articulation entre démocratie représentative et démocratie directe pour inventer des nouvelles formes de décision par les citoyen-ne-s. Le premier est de Joël Feydel et le second de Jean-Louis Bato.

Créons 1000 Vandoncourt !
Par Joël Feydel*
Banqueroutes frauduleuses, crise du climat, chômage, pollutions, exclusions… S’il est un sentiment largement partagé par la population dans son ensemble, c’est bien celui de l’impuissance généralisée du citoyen face aux grands problèmes de notre temps. La démocratie représentative a réussi ce tour de force de détourner le pouvoir de l’individu au profit d’assemblées et d’états sans pouvoirs et sans scrupules face aux diktats économiques de la pensée unique. Le comble du cynisme, ou du ridicule, est atteint, en plus, lorsqu’on le considère comme responsable de tous les maux, et qu’on lui enjoint de changer d’attitude pour sauver la planète : veillez à bien fermer le robinet d’eau quand vous vous lavez les dents ! Pour les retraites, désolé, mais il n’y a pas d’autre solution ! Que faire, sinon baisser les bras dans ce désert politique ? Et pourtant…

lundi 3 juin 2013

1998-2013 : Attac, 15 ans et toujours d'attaque !

Depuis 15 ans, Attac, l'Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne - fondée le 3 juin 1998 - mène des actions en vue de la reconquête par les citoyens du pouvoir que la sphère financière exerce sur tous les aspects de la vie.

Attac est toujours au cœur des des principales mobilisations altermondialistes : contre l'OMC à Seattle en 1999 jusqu'à la critique des accords de libre-échange négociés aujourd'hui par l'UE, que ce soit avec les Etats-Unis, le Canada ou des pays du Maghreb ; lors des sommets du G8, puis du G20, des mobilisations contre la guerre en Irak, ou encore avec le mouvement pour la justice climatique,... Attac est l'une des organisations à l'initiative du Forum social mondial, de Porto Alegre en 2001 à Tunis en mars 2013, dernière édition qui a confirmé la vitalité de l'altermondialisme, redynamisé par les révolutions arabes et les mouvements Indignés-Occupy.

dimanche 2 juin 2013

La socialisation des banques : une alternative au capitalisme financier

La crise financière, amorcée en juillet 2007, a ébranlé le système capitaliste et ne cesse d'affecter les peuples à qui l'on demande de payer l'endettement qui en a résulté. En Grèce, au Portugal, à Chypre, dans l'Etat espagnol, en France, ... les peuples résistent mais les gouvernements de ces pays se plient au diktat de la troïka. En France, la socialisation des banques est proposée par de nombreuses organisations. Pour alimenter ce débat, nous publions cette contribution de Thierry Brugvin.

Contribution à l’atelier « « démocratiser l’argent », de l’université d’été 2012 d’Attac

Résoudre le problème de la dette suppose non seulement de réguler les marchés financiers, mais surtout d’amorcer une sortie du capitalisme par la socialisation des banques. Dans la mesure ou dans un système capitaliste, le pouvoir appartient principalement aux grandes entreprises capitalistes, les transnationales, cela n’est pas cohérent. En effet, l’objection de croissance socialiste, suppose une baisse du productivisme et une redistribution des richesses, or ce sont des orientations qui s’opposent aux intérêts des transnationales. C’est pourquoi, rester dans un système capitaliste et décider politiquement et démocratiquement de s’engager dans une  à caractère sociale, ne tiendra jamais bien longtemps, car les transnationales capitalistes, reprendront rapidement le dessus dans une société capitaliste, même régulée par des socialistes ou des écologistes.

lundi 18 mars 2013

A Viladamat, le « municipalisme » s’expérimente !

Robert Sabater et Irene Palol (Mairesse) tenant le bureau de vote
Par Richard Neuville

Dans cette petite commune agricole de 450 habitant-e-s de l’Alt-Empordá (Province de Gérone - Catalogne), dirigée par une équipe municipale jeune (âgée de 28 à 35 ans), élue sur la liste Candidatura d'Unitat Popular (CUP), la démocratie ne se limite pas à exercer son droit de vote une fois tous les quatre ans. En place depuis janvier 2011, après avoir battu le Parti socialiste catalan (PSC) et disposant de la majorité absolue, la municipalité a instauré un processus de participation et de consultation populaires pour les investissements. Les commissions municipales ouvertes à toutes et tous permettent d’élaborer des propositions qui sont ensuite débattues en assemblées populaires au niveau du village. En l’absence de consensus, un référendum est organisé.