M. Colloghan
Affichage des articles dont le libellé est Colombie. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Colombie. Afficher tous les articles

jeudi 13 octobre 2016

Programme de la Seconde rencontre Euroméditerranéenne “L’économie des travailleurs”



28-29-30 octobre 2016
Usine VIOME
Thessalonique, Grèce

Programme

Vendredi 28 Octobre

09:00 | Café

09:30 | Enregistrement des participants et mise en place des appareils de traduction
Les participants sont invités à avoir un appareil de réception radio FM avec des écouteurs et des piles neuves ou une batterie rechargée afin de recevoir les interprétations en grec, anglais et espagnol. De nombreux téléphones portables ont aussi un récepteur FM intégré. Nous vous conseillons donc de vérifier vos téléphones avant de rechercher un récepteur radio.
Ne pas rater cette session !


dimanche 7 février 2016

Desenlaces del ciclo progresista

Claudio Katz

El 2015 concluyó con significativos avances de la derecha en Sudamérica. Macri llegó a la presidencia de Argentina, la oposición obtuvo la mayoría en el parlamento venezolano y persisten las presiones para acosar a Dilma en Brasil. También hay campañas de los conservadores en Ecuador y habrá que ver si Evo obtiene un nuevo mandato en Bolivia.

¿En qué momento se encuentra la región? ¿Concluyó el periodo de gobiernos distanciados del neoliberalismo? La respuesta exige definir las peculiaridades de la última década.

dimanche 9 mars 2014

Elections colombiennes : un climat d’insécurité permanent pour les militants des droits et de l’opposition

Communiqué de France Amérique Latine

En cette période électorale, les attaques envers des représentants politiques de l’opposition sont quotidiennes, et croissantes à mesure que s’approche le scrutin. Les élections du Congrès et du Parlement Andin prévues en mars 2014 et les élections présidentielles qui suivront en mai sont soumises à une énorme pression où la prudence habituelle fait place à l’anxiété chez les leaders politiques comme chez les défenseurs des Droits de l’Homme.

Les départements à fort risque en raison de violences généralisées sont le Chocó, Norte Cauca et Bajo Cauca, Meta, Tolima, Antioquia, Putumayo, Caquetá, Guajira, Cesar, Norte de Santander et Arauca.


mercredi 11 décembre 2013

Bogotá : une destitution arbitraire et partisane du maire, un très mauvais signal pour la paix et la démocratie !

Colombie : Communiqué de France Amérique Latine

France Amérique Latine a appris avec indignation la destitution et par conséquent l’inéligibilité pour 15 ans du maire de Bogota Gustavo Francisco Petro Urrego par décision du procureur général de la République, Alejandro Ordoñez.

Notre association condamne de la manière la plus ferme cette décision qui constitue un déni de démocratie et une tentative de déstabilisation du processus de paix, de même que celle qui a frappé d’autres fonctionnaires municipaux.

dimanche 1 décembre 2013

Accords commerciaux UE - Colombie-Pérou et UE-Amérique centrale

COMMUNIQUÉ DE PRESSE -  
Accords commerciaux UE - Colombie-Pérou et UE-Amérique centrale: Seize organisations françaises appellent les parlementaires français à ne ratifier ces accords!
28 novembre 2013, Paris – A l'occasion de la rencontre entre organisations de la société civile, parlementaires et médias organisée hier à l'Assemblée nationale, les organisations de la société civile ont publié une déclaration appelant les parlementaires français à faire preuve de responsabilité et de courage en votant NON à ces accords au nom de la défense des intérêts des populations et de la protection des droits humains.

lundi 15 juillet 2013

Dia mundial contra la minería - 22 de julio

Un dia verdaderamente mundial! Con más detalles...

LLAMADO A LOS PUEBLOS A MANIFESTARSE: EN DEFENSA DEL AGUA Y LA VIDA. Se convoca a los pueblos a manifestarse el día 22 de Julio en el marco del Dia Mundial contra la mineria, en una jornada internacional de resistencia a favor del agua y la vida, en defensa de un ambiente sano y equilibrado, libre de tóxicos y radioactivos, en defensa de la Madre tierra, en defensa de los glaciares, ríos, mares y cordilleras. Adhesiones : acciones.noalamina@gmail.com

mercredi 24 octobre 2012

Colombie : Conférence « Pour une paix participative et transformatrice »



Le Tribunal International d’Opinion (TIO France),  Le Réseau Européen de Fraternité et de Solidarité avec la Colombie (Redher Europa),  France Amérique Latine (FAL) et La Pluma
Ont le plaisir de vous inviter à la conférence publique
« Pour une paix participative et transformatrice »
Avec
Marylén SERNA SALINAS, Porte-parole nationale de la Minga de Résistance Sociale et Communautaire de Colombie
Mardi 30 octobre 2012 à 19h
Maison de L’Amérique latine
217 boulevard Saint Germain 75007 PARIS

lundi 10 septembre 2012

Colombie : Un premier pas vers la paix



Communiqué de France Amérique Latine (FAL)

L’association France Amérique Latine (FAL) réunie en Comité directeur, ce samedi 8 septembre, s’est félicitée de l’ouverture de négociations entre le Gouvernement Colombien, et les Forces armées révolutionnaires de Colombie - Armée du peuple (FARC-EP).
C’est un événement majeur pour ce pays qui vit un conflit armé et politique depuis plus de 50 ans.

vendredi 27 juillet 2012

Entretien avec Abraham GUILLEN

Nous publions cet entretien, publié dans BICICLETA (Revue des communications libertaires), Année 1, n°9, Octobre 1978. La traduction en français a été effectuée en avril-mai 2012 par G.O. qui l’a transmise à Alter Autogestion.

Abraham GUILLEN est revenu en Espagne après un long exil qui a commencé en 1945, quand -ayant fui de Carabanchel (prison construite par les prisonniers politiques après la guerre civile espagnole entre 1940 et 1944 dans le quartier de Madrid du même nom. C’était l'un des plus grands établissements pénitentiaires d’Europe jusqu'à sa fermeture en 1998. NDT)., en une nuit de Saint- Sylvestre -, il a réussi à passer clandestinement en France au travers d'un magasin qu'avait un ami à la frontière. Considéré comme le grand théoricien de la guérilla urbaine en Amérique Latine, GUILLEN est né en 1913 à Corcuera (Guadalajara): « Dans ma formation libertaire je fus influencé, en premier lieu, par mon village. Où il n'y a jamais eu de police, ni de Garde Civile, les terres (et beaucoup des occupations du village) étaient communales... Encore aujourd'hui, les jeunes font une caisse commune pour couvrir les frais des fêtes.....

samedi 3 mars 2012

Colombie : Manifeste pour la paix, jusqu'à la dernière goutte de nos rêves


Manifeste rédigé par l'équipe de La Pluma
(Agence de presse alternative)

 
Il existe dans le cœur de l'Amérique un refuge humain enlacé à trois cordillères, bercé par d'exubérantes vallées, des forêts touffues, et baigné par deux océans. Des sources et des fleuves impétueux convertissent ses terres en merveilles de fertilité, débouchant au sud dans l'Amazonie - ce qui convertit la Colombie en objet de grandes convoitises. Et c’est là que commence le martyre d'un peuple : dans la cartographie de la cupidité d'une poignée d'hommes. La Colombie, bien qu'elle ait tout pour rendre une vie digne possible à la totalité de ses 48 millions d'habitants, doit subir une élite qui perpétue la violence coloniale, ancrée dans un pouvoir local qui offre les richesses du pays au pouvoir transnational et condamne le peuple à une sanglante histoire de spoliations.

vendredi 20 août 2010

Le sommet Chavez-Santos en Colombie: l’éruption d’une paix négociée grâce à UNASUR

Après les fortes tensions observées cet été, la rencontre au sommet Chavez-Santos pourrait ouvrir une nouvelle ère dans les relations entre la Colombie et le Venezuela. Cet article apporte des éclairages intéressants sur la situation entre les deux pays et le rôle joué par la diplomatie brésilienne et l'UNASUR en Amérique latine.

Par Francisco Dominguez, secrétaire de Venezuela Solidarity Campaign
Les relations déjà mauvaises entre le Venezuela et la Colombie ont empiré à la suite des accusations de Luis Hoyso, représentant du gouvernement Uribe à l’OEA (Organisation des Etats Américains), selon lesquelles le gouvernement vénézuelien abriterait des guérilleros colombiens (1500) et autoriserait sur son territoire des camps d’entraînement à la guérilla (85). Les preuves – déjà réfutées– de ce tissu de mensonges une fois encore venaient des « ordinateurs magiques » saisis par les forces militaires colombiennes lors de leur attaque militaire illégale du 1er mars 2009.
Chavez a réagi par la rupture des relations avec la Colombie, entraînant une nouvelle dégradation entre les deux nations, mais il a néanmoins envoyé son ministre des Affaires Etrangères pour assister à l’investiture de Santos. La réponse d’Uribe fut d’annoncer, la veille de cette investiture, que son gouvernement déposait une plainte formelle contre le Venezuela auprès du Comité Américain des Droits de l’Homme, et une autre contre le président Chavez lui-même auprès de la Cour Pénale Internationale. Par ailleurs, Uribe s’est déclaré prêt à témoigner devant la CPI contre Hugo Chavez.
Cependant, après d’intenses activités diplomatiques à l’initiative de UNASUR, Nicolas Maduro, ministre vénézuélien des Affaires Etrangères, Nestor Kirchner, président de UNASUR et Lula, président du Brésil (ce dernier ayant rencontré publiquement à la fois Hugo Chavez et Juan Manuel Santos au cours de diverses réunions séparées), ont réussi, en quelques jours, à transformer ce qui apparaissait comme une escalade inexorable vers une catastrophe, en un des retournements politiques in extremis des plus extraordinaires de l’histoire latino américaine récente.Pendant son investiture, Juan Manuel Santos a stupéfié le monde en annonçant que son gouvernement aurait comme priorité de chercher à réparer et normaliser les relations de la Colombie avec le Venezuela et l’Equateur.

mercredi 28 avril 2010

Quand l’Etat colombien espionne ses opposants

Hernando Calvo Ospina - La valise diplomatique - mardi 27 avril 2010


Depuis cinq ans, d’influents médias colombiens – entre autres la revue Semana – ont commencé à ébruiter ce que les organisations de défense des droits humains savaient déjà : les hauts responsables du Département administratif de Sécurité (DAS), service de renseignement politique qui dépend directement du président de la République, chargeaient des chefs paramilitaires d’assassiner les opposants. L’un de ces fonctionnaires, M. Rafael García, a reconnu que nombre d’opérations de « guerre sale » menées par le DAS ont été financées grâce à l’argent du trafic de cocaïne. Malgré leur gravité, ces informations, comme tant d’autres, sont restées sans suite dans la rubrique « justice nationale ».

jeudi 19 mars 2009

Colombie : On assassine un peuple dans la plus grande indifférence

Mathieu Colloghan et Richard Neuville *

En France, la Colombie est surtout connue comme étant la plaque tournante du narcotrafic et le pays où sévissent des guérillas qui enlèvent et détiennent des centaines de personnes. Les médias parlent beaucoup moins du terrorisme d’état, de l’action des militaires et des paramilitaires qui imposent la terreur et des intérêts états-uniens. Or, la situation est dramatique et les droits de l’homme sont complètement bafoués. En Colombie, c’est le peuple qu’on assassine dans la plus grande indifférence et ce n’est pas le fait des guérillas. Les entreprises françaises, très présentes en Colombie, ne se soucient guère de cette situation, elles font des affaires tout comme leurs homologues américaines.

La Colombie représente pour les Etats-Unis une enclave fondamentale pour la circulation et la distribution de ses marchandises et pour sa stratégie de guerre sur le continent. Pour parvenir à leurs intérêts, les Etats-Unis utilisent non seulement leur puissance militaire mais également le terrorisme comme une arme de guerre, une arme féroce parce que la terreur est plus efficace pour briser les liens de solidarité et de résistance des victimes et imposer les formes les plus brutales de subordination.